Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

" On n'a que l'bon temps qu'on s'donne "

signé : Mémère Roberte (1909-1999)

Cette devise était celle de ma Maman, que ses 6 petits enfants appelaient Mémère Roberte. Aujourd'hui cette maxime est inscrite en lettres blanches sur fond rouge, non sur la cheminée, mais sur le cadre de notre tandem...

25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 16:52

Avant de lire cet épisode, assurez-vous bien d'avoir lu les 1er épisode, 2ème épisode , 3ème épisode et le résumé
Mercredi 23 mai, première journée sans vélo : visite de Vienne.
Après 9 jours et demi de pédalage, 1000 km parcourus, nous apprécions de jouer un peu les touristes et nous nous fondons volontiers à la foule des japonais armés de leur audioguide pour visiter le château de Schönbrunn, résidence d'été des Habsbourg. A peine entrés dans le palais, nous ressortons de l'autre côté pour suivre Brigitte qui vient de se faire happer par les notes alléchantes de l'orchestre philarmonique de Vienne  dirigé par le grand Valéry Gergiev, et qui répète en vue du concert pour l'Europe, donné demain ici même.
Nous avons du faire preuve d'autorité pour la sortir de son extase et commencer la visite à l'heure prévue. Nous vérifions les informations glanées dans les livres en déambulant de pièce en pièce.

P5230245.JPG
Tout est vrai ! Marie-Thérèse a bien eu 16 enfants,  5 garçons et 11 filles, dont Marie-Antoinette que les révolutionnaires français n'ont pas épargnée, les appartements de Sissi et Franz, la chambre du roi de Rome, l'Aiglon...Ainsi, cela n'était pas que littérature. Une cinquantaine de pièces plus tard, nous dégustons une glace au café de la Gloriette (le petit bar au fond du jardin.) après quoi une patissière chef fabriquera devant nous un énorme apfelstrudel...P5230293.JPG


Le repas du midi est pris au café Hawelka, suivi d' une promenade dans les parcs et à la Hofburg,mais pas de visite possible, Vladimir Poutine étant en visite officielle, comme le confirment les hélico qui tournent dans le ciel viennois toute la journée. P5230353.JPG
Après avoir admiré les principaux monuments et statues de la ville, nous passons un agréable moment au "café central" où règne une ambiance très particulière. P5230470.JPG
Ce café fut fréquenté par Monsieur Bronstein, alias Trotski et de nombreuses personnalités dont le poète Peter Altenberg, ce dernier , remplacé par son mannequin en bois, est  installé pour longtemps à sa place habituelle. Nous repassons à l'hôtel pour nous changer et filons en métro au Konzerthaus, Brigitte nous a pris des billets pour les soeurs Labèque. Ces deux soeurs, virtuoses du piano, interprètent Poulenc. C'est très beau, malheureusement, ces morceaux de bonheur sont un peu gâchés par d'interminables dialogues entre une immonde marionnette et son maître qui sont censés raconter l'histoire de Poulenc et des soeurs Labèque...Mais la musique et la salle étant sublimes, nous en garderons un bon souvenir. P5230503.JPG
Fin du concert : direction le quartier de Grünzing, où nous dégotons un "heurige"pour terminer la soirée. Repas typique avec violon et accordéon.


Jeudi 24 mai : 12 ème jour, Wien-Bratislava 86 km
Martine réédite son coup de Abwinden en réveillant tout le monde à 6h 20, mais aujourd'hui, ça ne compte pas, c'est trop facile, on dort tous dans la même chambre ! La journée commence par un trajet en métro...avec les sacoches. Il faut récupérer les tandems au cyber-café. A 9 H30 Luigi et Mémère Roberte sortent de leur antre après 1 jour et 2 nuits sans bouger...La fougue qui les anime nous emporte dans une mauvaise direction, c'est malin, nous devons faire demi-tour après 8 km sur la rive droite qui ne mène nulle-part. Nous traversons le fameux "prater", immense parc public, en empruntant la Hauptallee, belle avenue bordée de chataîgners sur 5 km. 

Nous longeons l'île Lobau, où l' Archiduc Charles( photo ci-dessous) 

P5230411.JPG

infligea à Napoléon, en 1809,  les revers  d' Aspern et Essling, avant la victoire de Wagram. C'est paraît-il à la suite de cette retraite que l'on a entendu parler pour la première fois, du Danube bleu. Des centaines de soldats de la Grande Armée en uniforme bleu, se débattaient dans les eaux du fleuve : les autrichiens criaient "le Danube est bleu". Cette page d' histoire est définitivement tournée, le site est aujourd'hui occupé par les naturistes qui, devant traverser la radweg pour se rendre aux toilettes, s'exposent au regard étonné des cyclistes...
P5240556.JPG

Après Schönau, la radweg est une ligne droite, rigoureusement droite, de 20 kilomètres  jusque Hainbourg, haut-lieu de la lutte contre les Turcs. En fin d'après-midi, nous entrons dans Bratislava où nous attend un appartement entièrement refait à neuf. Le propriétaire tient l'épicerie juste à côté. Nous faisons nos courses et dînons à l'appartement.
Demain pas de vélo.

Vendredi 25 mai : Bratislava

Une vieille dame à qui nous demandons quel tram prendre pour nous rendre dans le centre, nous invite à la suivre ( dans le tram)...Du coup, on n'a pas pris de billet. P5250626.jpg
En 10 mn, nous voilà dans le centre historique de Bratislava. Visite de la cathédrale St Martin, aux sculptures bizarres représentant des animaux : chat, rat, singe...P5250710.JPG
Visite  rapide du palais primatial où a été signée la paP5250593.JPGix de Presbourg, en décembre 1805, après la bataille d'Austerlitz. P5250658.JPGAu hasard des rues, on peut découvrir des canons de cette campagne P5250733.JPGet des statues dont une représente un soldat français coiffé du fameux chapeau de Napoléon. Assises sur le banc, ces 2 jeunes slovaques aux jambes interminables, sont des clones de la célèbre Adriana Karambeu, qui passerait totalement inaperçue chez elle à Bratislava.P5250763-copie-1.JPGP5250752.JPGAprès le repas, pris dans un des restaurants nombreux et pas chers, nous tentons la visite du château mais une délégation du parlement européen occupe les lieux, nous courons jusqu'à l'église franciscaine pour un concert "orgue et hautbois". Le soir, resto typique dans une cave voûtée, au frais...Spécialités du pays. Très bon. Pour rentrer, promenade digestive le long du Danube jusqu'à P5250782.JPGl'appartement.  
Demain nous entrerons en Hongrie. Vous pourrez voyager avec nous en lisant le 5ème et dernier épisode de " 2 tandems pour Budapest"

Partager cet article

Repost 0
Published by christian BACQUET - dans voyage
commenter cet article

commentaires