Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

" On n'a que l'bon temps qu'on s'donne "

signé : Mémère Roberte (1909-1999)

Cette devise était celle de ma Maman, que ses 6 petits enfants appelaient Mémère Roberte. Aujourd'hui cette maxime est inscrite en lettres blanches sur fond rouge, non sur la cheminée, mais sur le cadre de notre tandem...

12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 23:09

C'est fait, nous sommes rentrés un peu abasourdis de ce voyage au centre de l'Europe, le long de ce fleuve extraordinaire qu'est le Danube...Partis le 13 mai de Mulhouse, les deux tandems entraient dans Budapest 15 jours plus tard, le 28 mai. Encore sous le charme de la capitale hongroise, une bonne semaine a été nécessaire pour remettre nos idées en place, classer les photos et réaliser quel beau voyage nous avons fait. Les compteurs annoncent un périple de 1480 km, l'altimètre n'a pas beaucoup travaillé, pourtant, il nous a fallu grimper quelques "raidards" à 18% ( peu avant Donaueschingen notamment) et 15% pour admirer le méandre de Schlögen, en Autriche...Nous avons aussi fait appel au train pour éviter de rouler 2 jours entiers sous la pluie, à propos, notre investissement dans des capes cyclistes, baptisées par le fabricant "Ulm" et "München" n' a servi que les 2 premiers jours, la suite du voyage s'est déroulée sous un ciel bleu et un soleil de plomb.  Pour varier les plaisirs, nous nous sommes offerts une petite croisière de 8 km dans les gorges entre Weltenburg et Kelheim, testé un taxi viennois, apprécié le tramway de Bratislava et visité toutes les stations du métro de Budapest. Enfin la compagnie Sky europe a honoré son contrat, 100% satisfaits, y compris pour le transport des tandems. Nous avons dormi dans la paille, en chambre d'hôtes le plus souvent, à l'hôtel quelquefois et profité d'appartements confortables à Bratislava et Budapest. L'avantage d'une telle randonnée est que l'itinéraire est tout tracé et parfaitement fléché, il est impossible de se perdre, sauf dans les grandes villes ( Vienne, par exemple) Pour préparer et réaliser ce voyage, les guides de la "Donauradweg" sont indispensables, en premier lieu pour réserver le gîte : l'annuaire contenu à la  fin de chaque livre est très complet, il propose hôtels, pensions, camping et zimmer situés le long de la "piste", et partout nous avons trouvé  un accueil chaleureux.  La qualité de la "piste" est dans l'ensemble parfaite, même si en Allemagne nous avons emprunté environ 50 km de chemins de terre, parfois sablonneux, rarement herbeux, la palme revient sans conteste à la Slovaquie qui propose après Bratislava deux  routes bîtumées larges et lisses : la première sur la digue pour les rollers et l'autre, en contre-bas pour les cyclistes. Nous avons emprunté cette digue sur 30 kilomètres, longeant un bras du Danube très large à cet endroit. Les panneaux qui balisent la "radweg" nombreux et judicieusement placés en Allemagne et en Autriche, sont malheureusement absents ou cassés en Slovaquie...Maintenant, allez-voir la première tranche de photos, c'est dans l'album " Danube".

devant les chutes du Rhin- 14 mai après-midi

 

 p5150096-1.jpg

Source du Danube, Donaueschingen : 15 mai- 10 heures                       

     

Budapest : 28 mai après-midi


Lire le 1er épisode : cliquer ICI

Partager cet article

Repost 0
Published by christian BACQUET - dans voyage
commenter cet article

commentaires