Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

" On n'a que l'bon temps qu'on s'donne "

signé : Mémère Roberte (1909-1999)

Cette devise était celle de ma Maman, que ses 6 petits enfants appelaient Mémère Roberte. Aujourd'hui cette maxime est inscrite en lettres blanches sur fond rouge, non sur la cheminée, mais sur le cadre de notre tandem...

10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 13:11

ceci est le 2ème épisode- si ce n'est déjà fait, lire d'abord le 1er épisode de cette série.

Dimanche 6 août 1933

Descente du col,

Epreuve de la XII ème Journée Velocio

Casse-croûte dans la clairière

 puis col des Grands Bois- Tain l'hermitage     85 km

Par Annonnay, vallée de la Cance

 

 

 

 

 

 

  Nous nous inquiétons si nos lascars ont bien dormi.- « J'comprends, on en a écrasé hein Guche ? »  et nous embrassons Maurice qui nous a procuré une grande joie en nous accompagnant dans ce voyage. Raymond s'en va à la source toute proche faire sa toilette et nous l' y suivons avec la cuvette et nos ustensiles. A une ferme voisine, on se procure du lait et les réchauds ronronnent. Ray.prend un cliché et nous déjeûnons, naturellement de bon appétit. Nous connaissions d' après «  le forez sportif » les heures de départ de la journée velocio et rentrant tout le barda dans les tentes, nous descendons le col. On rencontre Raymond et Guch. qui poussent au train.

 Au départ, quelques séries démarrent puis ce sont les tandems qui partent nerveusement. Bientôt nous ne sommes plus que trois en tête, puis deux, jusqu' après Planfoy. Mais tout à coup une équipe aux maillots blancs surgit, démarre et nous voilà en solitaire. Nous terminons troisième en 47' 57'' heureux de notre résultat.

A l'arrivée, nos braves nénuphars nous offrent une bouteille de limonade accueillie avec quel sourire ! Raymond, sans que nous le sachions a saisi sur la pellicule ce court instant et la surprise nous fut fort agréable. Remplissant un bidon de «limo» nous descendons le col pour en offrir un coup à Maurice, puis nous démontons et regrimpons pour le banquet en plein air offert par M.Raimond. Que dire de ce festin, absolument formidable. Le bon vin de la vallée du Rhône, versé à plein brocs met de la joie en abondance parmi la gente cyclotouriste on a même l'impression qu'il y a du « gaz ».

Nous dévalons vers Annonnay puis avec un cyclo de rencontre M.Roussel des cyclos Romanais nous admirons ébahis la sauvage vallée de Cance. Cette petite route poudreuse et sinueuse nous a enchantés.

A Tain l' Hermitage nous allions camper au bord même du Rhône mais les moustiques nous font fuir et nous nous installons dans un pré derrière une petite ferme.

A SUIVRE le 3ème épisode est paru

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by christian BACQUET - dans C'était hier
commenter cet article

commentaires